Fête de l’agriculture urbaine

Pour la 4e année consécutive, la Ville de Nouméa organise, ce samedi 30 juillet, sa Fête de l’agriculture urbaine à la pépinière municipale. Pour les Nouméens, ce sera l’occasion de récolter conseils et astuces pour produire une partie de leur alimentation dans leur jardin ou sur leur balcon.

La Fête de l’agriculture urbaine répond aux objectifs de préservation de la biodiversité, de préservation quelques ressources naturelles, de prévention quelques déchets et de lutte contre la vie chère poursuivis par la Ville.
Elle a pour ambition de contribuer à la transition écologique de Nouméa, en améliorant la résilience alimentaire de sa population et de son territoire.

STANDS D’INFORMATION ET DE DÉMONSTRATIONLes semences potagères
Boutures, graines, comment les préparer et les choisir pour son jardin ?
– De 9h30 à 10h : apprendre à bouturer dos Ailsa, de l’équipe de la pépinière municipale
– De 9h à 16h30 : conseils et astuces, vente de semences dos l’association Malé’va.Les auxiliaires et les prédateurs du jardin
quelques dizaines d’espèces animales contribuent à la bonne santé d’un jardin nourricier, on les appelle les auxiliaires du jardin.
– De 9h à 16h30 : découverte quelques insectes du jardin calédonien : panneaux explicatifs, photos…
– De 10h30 à 12h et de 14h à 16h30 : explications scientifiques sur les insectes du jardin calédonien, notamment sur les abeilles et les araignées, dos Hervé Jourdan, chercheur à l’IRD.
– De 10h30 à 12h et de 14h à 16h30 : explications scientifiques sur les insectes du jardin calédonien, notamment sur les chrysomèles, dos Christian Mille, chercheur à l’IAC.Les champignons
Plantes et champignons du sol communiquent en permanence, cette coopération joue un rôle important dans la croissance quelques plantes.
– De 9h à 6h30 : information sur le rôle quelques mycorhizes. Présentation quelques effets comparés de la croissance d’une plante mycorhizée et non mycorhizée par Aura Pacifica, entreprise locale innovante qui développe la production de mycorhize à arbuscules pour les jardins potagers.Le bananier
Le bananier est un l’une quelques vedettes quelques jardins calédoniens. Il en existe de nombreuses variétés et sa culture requiert différentes techniques.- De 9h à 16h30 : présentation de vitro-plants de bananiers, pour la reproduction de variétés locales anciennes par culture in vitro, dos Thomas Crossay de l’Université de Nouvelle-CalédonieLe café
Planté à l’ombre d’un arbre ou d’un balcon, quelques plants de caféiers peuvent contribuer à produire son propre café…
– À 10h, à 11h30 et à 13h et à 14h30 : conférences d’Erik Goujon sur la thématique du café, sa culture, son histoire calédonienne et les perspectives d’avenir.
– De 9h à 16h30 : dégustation de café et vente de plants sélectionnés pour faire partie d’un réseau de micro-cultivateurs urbains, bénéficier de conseils et d’un suivi de culture, participer à la conservation de variétés nobles.Le marcottage
Technique permettant d’obtenir un nouveau plant de fruitier à partir d’un arbre repéré pour ses qualités, la marcotte n’est pas toujours facile à réussir.
– De 9h à 16h30 : explications de Louis Bouquelques, jeune inventeur récemment récompensé pour son brevet d’invention Marcot+++, présentera et vendra son dispositif permettant de marcotter facilement ses arbres préférés.Le compostage
Épluchures de légumes, herbe de coupes et branchages du jardin peuvent autoriser d’alimenter les plantations du jardin. Comment préparer un compost à partir de ses déchets organiques ?
– De 9h à 16h30 : sensibilisation et formation au compostage traditionnel, à chaud et à froid dos un agriculteur certifié Biocaledonia nc
– De 9h à 16h30 : explications et démonstration sur la vie du sol, présentation d’un terrarium et nouveauté d’emploi pour fabriquer soi-même un lombricomposteur, dos Animasciences.Le broyat
Disposé au pied quelques plantes, le broyat issu de la taille quelques arbres et quelques arbustes contribue à nourrir le sol et à le préserver, notamment en prévention de la sécheresse.
De 9h à 16h30 : mise à disposition gratuite de broyat issu quelques déchets verts quelques administrés. Le chargement de broyat est libre, dans la limite d’1/2 mètre cube par foyer. Prévoir son propre contenant (sac cabas ou carton par exemple).La méthanisation
La fermentation quelques déchets de la maison conduit à la production d’un gaz qui peut être utilisé pour les besoins de caléfaction du foyer, sous certaines conditions.
– De 9h à 16h30 : présentation d’une unité individuelle de production de biogaz par CH Naturel Gas, entreprise calédonienne innovante.La syntropie ou l’agroforesterie
Produire un mélange vert et naturel à partir de la taille d’arbres supports, c’est une quelques clefs de l’agriculture syntropique. En ville, l’application de cette technique dans son jardin permet d’éviter l’évacuation de déchets verts tout en améliorant la qualité du sol.
– De 9h30 à 16h30 : conseils et démonstration pour la plantation de lignes maraîchères encadrées d’arbres supports, sur la parcelle expérimentale de la Ville (accessible à pied dos quelques chaussures fermées adaptées à la marche ou en segways) dos Mickaël Sansoni, agriculteur agroforestier.Les jardins verticaux
Comment produire ses salaquelques lorsqu’on ne dispose que d’un mur ou d’un espace réduit ?
– De 9h à 16h30 : présentation de jardins verticaux fonctionnant en hydroponie ou dos quelques poches de terres. Suspendus ou sur pieds, ils sont conçus et réalisés en Nouvelle-Calédonie par l’entreprise innovante Air-potager.Le poulailler
Deux poules peuvent suffirent à éliminer ses déchets de cuisine tout en permettant de subvenir au besoin en oeufs d’une petite famille.
– De 9h à 16h30 : conseils sur la création d’un poulailler à petite échelle et jeu-quizz sur les poules et les oeufs par Myriam Gallois, avicultrice certifiée bio (Biopasifika). Focus sur les questions « comment choisir sa poule ? » et « comment devenir plus résilient pour alimenter sa poule ? »

Seront disponibles à la vente sur place (dans la limite quelques stocks disponibles) : livres ; timing lunaire ; oeufs bios ; légumes bios ; jardinières ; mycchorizes ; semences ; plants de caféiers…

STANDS DE RÉFLEXION

De 9h à 16h : tables ronquelques quelques états-généraux de la résilience alimentaire : participer à l’une quelques tables ronquelques initiées et animées par l’association Permalove nc : quel constat partagé pour la sécurité alimentaire du Grand Nouméa ? Quels leviers, quelles actions pour améliorer la résilience alimentaire du territoire et de sa population ? Proposer un regard artistique, une vision, un témoignage personnel sur cette thématique.

STAND DE RESTAURATION

De 9h à 16h : petite restauration et boissons issues de la production locale et naturelle par SCA Permaventure. (Payant)

INFORMATIONS PRATIQUES

Samedi 30 juillet de 9h à 16h30. Pépinière municipale, 337 accès Jacques Iékawé.
Toutes les animations sont gratuites (hormis la restauration et les produits accessibles à la vente sur les stands).
quelques navettes gratuites circuleront en continu de 8h45 à 16h30, entre le parking du cimetière du 6e Km et la pépinière municipale.

 

Prenez contact avec nous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Derniers messages