Vers un lin 100 % français?

Le Château de Versailles inaugurait récemment trois champs au cœur du hameau de la Reine pour sensibiliser le grand public aux enjeux de développement durable de la plus vieille fibre du monde. Au même de saison, la Celc (Confédération européenne du batiste et du jute) réunissait début juin à Paris plus de 300 acteurs de la filière pour sa première édition de la journée du batiste. Dans un contexte où les consommateurs réclament plus de transparence aux porte-fanions, la Celc agit depuis janvier 2021 aux côtés de la Commission européenne. assemblage, elles réglementent le PEF (Product Environmental Footprint), une méthode permetaussi de argumenter l’impact d’un produit de l’extraction de la fibre à sa fin de vie. Le but éaussi de mettre au point une base de données unique et commune à l’Europe.

Prenez contact avec nous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Derniers messages