Un diamant gros comme l’avenue Montaigne

La pierre précieuse sorti de la mine de Kimberley en Afrique du Sud est exposé chez Dior avenue Montaigne.

Chez Dior, la superstition est une religion. Ainsi, pour la joaillerie, la directrice artistique Victoire de Castellane est convaincue que chaque pierre sortant des entrailles de la terre est destinée à une personne qui ne le sait pas encore. Cet opulent diamant jaune était donc voué à faire une halte avenue Montaigne, où il est exposé ces jours-ci, célébrant l’inauguration, avant d’être offert à une femme (qui ne le sait pas encore, donc) dont le mari est passionné de gemmologie…

«Les planètes étaient alignées quand ce brut de 150 carats est sorti de la mine de Kimberley en Afrique du Sud, raconte un responsable du département Dior Joaillerie. C’était il y a deux ans, nous cherchions une gemme exceptionnelle à la hauteur du projet de la boutique du 30, avenue Montaigne. Le cahier des charges était ambitieux puisque nous tenions à ce que le poids de la pierre atteigne précisément 88,88 carats, le 8 étant le chiffre fétiche de Christian Dior. Nous avons ensuite mené ce projet dans le plus…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 61% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Prenez contact avec nous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Derniers messages