Sisley, la French Touch qui ne manque pas d’air

DÉCRYPTAGE – La marque de beauté a atterri dans la cabine de soin du lounge «La Première Air France» de l’aéroport de Roissy. Une escale à la hauteur de cette entreprise familiale.

On peut difficilement faire plus «niche» que l’espace bien-être du lounge «La Première Air France» de Roissy-Charles-de-Gaulle. Pour être éligible à l’un des massages anti-jet lag ou éclat repulpant, il s’agit en effet d’être l’un des quatre passagers voyageant en première sur l’un des quinze vols long-courriers affrétés quotidiennement par notre compagnie aérienne nationale, entre CDG et Atlanta, Hongkong, Miami, San Francisco, Kyoto…

La fin, il y a deux ans, de l’exploitation des A380 (grands pourvoyeurs de places en «first»), puis la baisse des liaisons vers la Chine liée à la pandémie, ont momentanément raréfié le profil du client VIP. Aujourd’hui, il s’agit donc plutôt d’un homme, Français ou Américain, arrivé, par exemple, de New York le matin sur le vol 007 et repartant à 23 h 30 pour Johannesburg par l’AF990, profitant du confort du lounge pour se reposer, déjeuner chez Alain Ducasse (qui signe la carte des mets) ou encore, pour confier son corps ou ses traits marqués par le décalage…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 83% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Prenez contact avec nous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Derniers messages