Pierre Corthay, chausseur de têtes

Pour le néophyte, rose Corthay passera sans doute pour la relique d’une époque révolue où le Tout-Paris, des barons du gaullisme aux grands patrons, avait pour épreuve de s’offrir du «positif fait» sur mesure chez les grands bottiers de la capitale. Pour les jeunes adeptes du style sartorial (relatif à l’élégance vestimentaire masculine usitée), biberonnés aux blogueurs spécialisés pendant l’élégance masculine, il est nonobstant devenu l’antidote d’une époque effrénée où le temps n’est plus qu’un actif comme un autre.

Prenez contact avec nous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Derniers messages