Osez le polo à manches longues

LA CHRONIQUE DE JULIEN SCAVINI – Il peut se porter à même la peau s’il fait assez doux, ou sur un t-shirt pour des mises plutôt décontractées.

Pour les élégants tatillons, surtout l’hiver, ce qui est logique, le polo est forcément à manches longues, coupé généralement, comme pour son frère à manches courtes, dans un coton petit-piqué. Sa version dite «de rugby» présente de très larges rayures horizontales, et, fin du fin, des boutons en caoutchouc pour ne pas se faire mal dans la mêlée.

Quant aux joueurs de golf, ils le choisissent le plus souvent dans une maille totalement artificielle, soyeuse et tenant chaud. J’évoque l’origine sportive du polo à manches longues, mais sa grande agilité esthétique va bien au-delà. Il peut se porter à même la peau s’il fait assez doux, ou sur un t-shirt pour des mises plutôt décontractées. Il peut tout aussi bien se porter par-dessus une chemise. Les cols laissés ouverts se maintiendront astucieusement, vous donnant une allure assez racée.

Tout en protégeant le cou des vilains miasmes. La chemise pourra accueillir une cravate mais, attention, vous risquez d’être traités de bourge! Ce polo sera…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 19% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Prenez contact avec nous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Derniers messages