Mode homme: pied-de-poule, on en redemande!

LA CHRONIQUE DE JULIEN SCAVINI – Formant des sortes de petits carrés éclatés et répétitifs, basés sur l’opposition de deux couleurs, son dessin est tout à fait hypnotique, ce que Christian Dior appréciait.

Le motif pied-de-poule, aussi appelé dent de lévrier en anglais, est un classique du répertoire tailleur. Formant des sortes de petits carrés éclatés et répétitifs, basés sur l’opposition de deux couleurs, son dessin est tout à fait hypnotique, ce que Christian Dior appréciait. Dès l’époque victorienne, britanniques et anglophiles du continent affectionnent la fantaisie de ce drap. À la ville, il est courant d’associer redingotes foncées et unies, avec des pantalons en pied-de-poule noir et blanc, au contraste franc, comme on peut le voir sur les clichés de Georges Ancely. Avec la jaquette de mariage, des catalogues de maisons anglaises comme Ede & Ravenscroft montrent que cet usage perdure.

C’est à la campagne toutefois que le pied-de-poule est le plus à son aise, égayant le tweed avec force. Une tradition multiséculaire de l’autre côté de la Manche, à côté des «gun-checks» et autres «plaids», servant à habiller les gardes-chasse de manière reconnaissable suivant les domaines. Si ses couleurs…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 18% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Prenez contact avec nous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Derniers messages