Longines, héritage aquatique

Derrière les dernières plongeuses en date de la marque se cache une longue lignée. Immersion dans le passé.

Ce n’est qu’en 2007 que Longines, discret géant de l’horlogerie Swiss made, basé à Saint-Imier depuis 1832, a lancé sa collection Legend Diver. Soixante-dix ans plus tôt, en 1937, la marque au sablier ailé imaginait un premier boîtier de 38 mm de diamètre avec poussoirs étanches pour son calibre 13ZN. Pendant la Seconde Guerre mondiale, c’est aussi avec une Longines H. S, une montre-bracelet surdimensionnée de 51 mm de diamètre, que les plongeurs de la Marine royale britannique explorèrent les fonds des futures plages du débarquement.

10 911 mètres de profondeur

Pour retrouver la trace aquatique de la première «vraie» montre de plongée, il faut remonter aux premiers temps de la plongée sous-marine civile. En 1958 sortait la Nautilus Skin Diver, au boîtier de 40 mm, étanche jusqu’à 120 m de profondeur. Sa technologie Compressor brevetée garantissait l’étanchéité de la boîte, tout comme sur la Longines Diver de 1959. Mais la plus célèbre des montres de plongée de la marque est sans doute celle portée au poignet, le 23 janvier…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 57% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Prenez contact avec nous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Derniers messages