l’hommage d’Off-White à Virgil Abloh

Porté par un casting cinq étoiles, le défilé Off-White mettait en scène la dernière collection de son directeur artistique disparu en novembre.

Si, depuis 2016, chaque défilé Off-White a créé l’événement, celui qui s’est tenu ce lundi fera date puisqu’il mettait en scène la dernière collection de son directeur artistique, Virgil Abloh, disparu en novembre. Entre les murs du Palais Brongniart, Paul Pogba, Rihanna, Robert Lewandowski, Pharrell Williams sont là. À l’extérieur, des hordes de jeunes gens jouent des coudes pour apercevoir les célébrités.

D’autres visionnent le show depuis les écrans placés dans une centaine de lieux parisiens, des Galeries Lafayette à des boulangeries et pharmacies de quartier… Mais, après les hommages rendus à Miami, en décembre, et à Paris, en janvier, lors des défilés Louis Vuitton, dont Abloh était également le designer (de la ligne homme), ce moment Off-White est moins chargé en émotion, l’attente très longue avant le défilé n’ayant probablement pas aidé.

Cindy Crawford. Alberto Maddaloni/OFF-WHITE

Sur le podium, on retrouve les «classiques» de la marque – varsity jackets, sweats à capuche de luxe, mini-robes et vestes cargo aux poches démesurées…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 63% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Prenez contact avec nous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Derniers messages