Les créateurs votent Z

DECRYPTAGE – La collection de Dolce & Gabbana dévoile une masculinité différente qui séduit la génération Z chinoise.

L’idée du masculin est en pleine mutation. La mode masculine est en pleine ébullition. En prise avec la rue et la planète pour la conquérir autant que pour la préserver, les défilés anticipent d’une courte tête la marche des désirs d’une génération en quête de références contemporaines autant que d’audaces. L’homme du monde s’est longtemps méfié des créateurs de mode. Les extravagances des podiums semblaient à des lustres des choix vestimentaires rationnels du quotidien. Ce n’est plus le cas. Mondialisée, digitalisée, la génération Z réclame des gestes percutants, des propositions «impactantes».

Épaules démesurées

C’est particulièrement vrai pour la jeunesse chinoise, avide de consommation. Le fourmillement des idées et des hybridations exprimées lors des défilés de la Fashion Week masculine de Milan, il y a quelques semaines, répond à ces envies. «Rester dans notre zone de confort n’est plus si confortable», assurait Domenico Dolce en ouverture du show rap et punk orchestrée par le Texan Machine Gun Kelly…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 60% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Prenez contact avec nous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Derniers messages