La beauté vient-elle de l’extérieur?

Poussée par la puissance visuelle des réseaux sociaux et les problématiques environnementales, la cosmétique, de luxe et de grande distribution, soigne ses packagings jusqu’à en faire des objets de design.

C’est un design pour le moins inattendu pour un rimmel. Avec sa forme courbe et sa teinte vert néon, cet Astronomical Mascara de Byredo détonne avec les classiques tubes noirs ou argentés ne se distinguant plus que par leur logo. «Lorsque j’ai commencé à me pencher sur le monde de la beauté, je l’ai trouvé plutôt conservateur et conventionnel, affirme Ben Gorham, directeur créatif et fondateur des parfums Byredo, qui s’est lancé sur le segment du maquillage il y a quelques mois. Immédiatement, je me suis dit que non seulement c’était à notre portée, mais que nous pouvions proposer quelque chose de différent. Au-delà du travail sur la couleur, le design du packaging a été primordial et nous voulions créer des produits qui soient du plus bel effet autant sur la peau que sur une étagère. Si leur forme reflète leur fonction, nous nous sommes particulièrement concentrés sur la tactilité. J’étais obsédé par la façon dont chaque produit s’ouvre et se ferme, leur clic, leur ergonomie, leur…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 88% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Prenez contact avec nous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Derniers messages