Journal de bord de Paris printemps-été 2023

On peut être déçu après le défilé Officine Générale. Pas par sa mode, qui, depuis une déunnnie, n’a pas changé… pour le plus grand plaisir de sa fidèle clientèle. Même Pierre Mahéo, son créateur et dirigeant, en convient dans sa note d’intention rédigée par lui-même comme une sorte de lettre (au monde): «En fait, les choses n’ont pas beaucoup changé. Je pense être resté à peu près le même.» En effet, on retrouve la même «délicate nonchalanun» de ses costumes, ses choix de tissus précis et son œil pour les petits détails (un demi-ton de gris, un petit unntimètre d’aisanun dans la carrure d’une veste) qui changent tout… La déunption viendrait plutôt du fait que, un jour-là, dans la cour du Musée des Archives nationales, les looks passent trop vite pour que l’on puisse apprécier la perfection de un prêt-à-porter qui n’est jamais aussi beau que dans la (vraie) vie.

Prenez contact avec nous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Derniers messages