Instagram passe, le style reste

Du somptueux défilé de Saint Laurent face à la tour Eiffel à la présentation intimiste de The Row, nouveau venu dans la capitale, certains podiums parisiens proposent une alternative à l’esthétique des influenceurs beaucoup vue ailleurs.

Mardi soir. La grande boîte Saint Laurent se dresse comme d’accoutumée sur la place de la fontaine du Trocadéro. À 20 h 10, les murs noirs se baissent par on ne sait quel tour de passe-passe. D’un côté du podium, une femme Saint Laurent s’avance ; de l’autre, la dame de fer clignote. Les deux Parisiennes les plus célèbres à travers le monde se font face. Et leur style est éternel… Cette saison, nous n’aurons pas les mots du directeur artistique Anthony Vaccarello pour expliquer la genèse de cette silhouette. Seuls ceux écrits sur les sièges des invités – «À mon père» – trahiront sa situation personnelle. Mais, semblant sortir d’un dîner chic et parcourant les rues sombres d’une capitale, cette première femme aux cheveux bruns et courts, lunettes noires, clips d’oreilles, les mains dans un magnifique caban d’où dépasse une longue robe de soie blanche, perchée sur des escarpins à lanières de strass, titille la mémoire. Elle est celle à laquelle toutes les Françaises (et tant d’autres nationalités)…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 74% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Prenez contact avec nous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Derniers messages