Horlogerie: La céramique, c’est chic

DÉCRYPTAGE – Qu’est-ce qui est inrayable, incassable et donne comme un reflet d’éternité aux plus belles montres contemporaines?

Il faut imaginer les forges de l’enfer, ou presque. Des fours à plus d’un millier de degrés dans lequel poudre et pigments sont soumis à l’épreuve du feu. De cette fusion naît un matériau unique, à la résistance inaltérable, à la solidité proche du diamant. Chez nos voisins helvètes, à La Chaux-de-Fonds, berceau de l’horlogerie, Comadur (Swatch Group) ou G&F Châtelain Chanel produisent ainsi la céramique haute résistance permettant de créer des boîtiers, bracelets et lunettes de montres quasi indestructibles…

En effet, si vous portez quelques mois au poignet une pièce en acier voire en titane, elle finira inévitablement par être un peu rayée, nécessitant de repasser, tôt ou tard, par la case polissage. Avec la céramique, le zéro rayure est la norme. En 2000, Chanel frappait un grand coup en l’utilisant pour sa mythique J12, dessinée par Jacques Helleu et lancée d’abord en noir, couleur fétiche de la rue Cambon. Décliné en blanc trois ans plus tard, et récemment en bicolore, ce modèle, qui…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 73% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Prenez contact avec nous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Derniers messages