Balenciaga le coup de poing

Il y a quelques semaines, le Designer Demna pensait mettre en scène un défilé d’hommes et de femmes luttant contre les éléments. Jamais il n’aurait imaginé qu’il ferait ainsi écho à la Guerre en Ukraine et à son propre passé d’enfant géorgien réfugié.

Les défilés de Demna sont devenus des rendez-vous si incontournables et extraordinaires que n’importe quel amoureux de la mode le suivrait au bout du monde pour les vivre en vrai. Avec lui, on a connu une expérience immersive dans un tunnel de LED, une assemblée des Nations unies fictive, une haute couture dans les salons de l’avenue George-V, historique… En septembre dernier, il invitait quelques centaines de privilégiés à une parodie sur la célébrité (et à visionner un épisode hilarant des Simpson) au Théâtre du Châtelet, où, chose rare, tout le monde riait à gorge déployée. Ce dimanche, au Bourget, si personne n’aurait cédé sa place, les gorges étaient serrées…

À l’origine, ce défilé se voulait une allégorie du dérèglement climatique – question qu’il a précédemment traitée dans une scénographie mémorable de montée des eaux sur fond de menace nucléaire en mars 2020. «Le show (de ce dimanche, NDLR) était pensé pour être l’opposé de celui d’il y a deux ans, à savoir un espace blanc ouvert…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 75% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Prenez contact avec nous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Derniers messages