Poutine se lance-t-il dans un chantage nucléaire ?

DÉCRYPTAGE – En annonçant l’invasion de l’Ukraine, le président russe a fait une mise en garde inquiétante en cas d’interférence avec ses projets expansionnistes.

Un chantage nucléaire à demi-mot ? Annonçant tôt ce jeudi matin l’invasion militaire du Donbass à la télévision russe, Vladimir Poutine s’est adressé à ceux «qui tenteraient d’interférer» avec son armée. «Ils doivent savoir, a déclaré le chef du Kremlin, que la réponse de la Russie sera immédiate et conduira à des conséquences que vous n’avez encore jamais connues». Une évocation «claire» de l’arme nucléaire selon Héloïse Fayet, coordinatrice du programme Dissuasion et prolifération au centre des études de sécurité de l’Ifri.

«C’est un avertissement explicite, une ligne rouge, tracée par le Kremlin», abonde à son tour Igor Delanoe, directeur adjoint de l’Observatoire…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 88% à découvrir.

La liberté n’a pas de frontière, comme votre curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Prenez contact avec nous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Derniers messages