«Pour l’ultragauche, Zemmour est un prétexte, l’objectif est de détruire l’État»

ENTRETIEN – Après les violences des antifas, samedi à Nantes, l’expert en sécurité intérieure décrypte les intentions de ces mouvements révolutionnaires.

Expert en sécurité intérieure, ancien directeur de la sûreté de Charlie Hebdo après l’attentat de 2015, Éric Delbecque est notamment l’auteur des Ingouvernables. De l’extrême gauche utopiste à l’ultragauche violente. Plongée dans une France méconnue (Grasset), et des Silencieux. Ne nous trompons pas, les salafistes menacent la République (Plon).

LE FIGARO. – Samedi, à Nantes, des centaines d’antifas s’en sont pris à la police en marge d’un meeting d’Éric Zemmour. Ce type d’actions violentes est devenu habituel, en particulier à Nantes…

Éric DELBECQUE. – Cette ville constitue le centre de gravité de ce que l’on peut appeler une «plateforme» d’ultragauche. Ça n’a donc rien d’étonnant. Il faut recontextualiser cet événement, mais dans une grille d’explication beaucoup plus distante du cas Zemmour et infiniment plus proche des causes de radicalisation idéologique dans notre pays. Les activistes que l’on vient une nouvelle fois de voir agir instrumentalisent le débat autour de l’écrivain-journaliste

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 85% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Abonnement sans engagement

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Prenez contact avec nous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Derniers messages