Pochettino satisfait de la victoire, Kovac promet «plusieurs Ballons d’or» à Mbappé

Les deux entraîneurs reviennent sur le match qui opposait le PSG à Monaco (2-0) dimanche, soir, à Paris, en clôture de la 18e journée de L1.

Mauricio Pochettino (entraîneur du PSG, après la victoire 2-0 face à Monaco ) : «Monaco est une très bonne équipe, athlétique, physique, qui a mis du rythme et essayé de couper nos circuits. Ce n’était peut-être pas comme face à Bruges, mais c’était une performance sérieuse et il faut donner du crédit à Monaco. (sur le bilan) En termes de résultats, c’est positif. Il y a toujours des améliorations à faire en termes de performance. Ça vient petit à petit. On est dans le bon sens. Les caractéristiques de l’effectif sont assez spéciales, il y a du talent. On essaie de le faire, on espère continuer à progresser pour arriver dans les meilleures conditions en février/mars, dans un moment important de la saison. Il y a eu de bons moments dans le jeu ce dimanche, on a été compact, on a pressé. Faire cela pendant 90 minutes, on voit que c’est dur partout en Europe. (…)

Par rapport au début d’année, il y a des progrès. Mais on doit être toujours plus solide sans ballon. On n’a pas encaissé de but face à une très bonne équipe de l’ASM. C’est néanmoins un défi : être plus solide. Je ne pense pas qu’une équipe en Europe domine le jeu pendant 90 minutes… On a vu City, Liverpool, Chelsea qui gagnent à la fin, le Bayern aussi. C’est dur pour les équipes de contrôler pendant 90 minutes. Il faut être exigeant avec le PSG. Il y a du talent. L’idéal est de maîtriser, de marquer des buts et de ne pas concéder des occasions. Mais il y a un adversaire et il crée des difficultés… Tous les entraîneurs veulent cela. Le faire ? C’est la difficulté… (Mauro Icardi) Ce n’est pas le moment de parler de transferts. On est concentré sur la fin de l’année. On est content de Mauro. (Gianluigi Donnarumma) On a confiance dans les deux gardiens.»

« On perd 2-0, mais il y avait la place de faire mieux. »

Niko Kovac

Niko Kovac (entraîneur de l’AS Monaco) : «On a très bien commencé. La première période a été bonne. Pour être très bonne, on aurait dû marquer… Le plan était de presser le PSG haut, on l’a fait en première période. On s’est créé de belles occasions. Mais face au PSG, si vous ne concrétisez pas vos occasions, c’est dur de l’emporter… En plus, on a fait deux grosses erreurs. La qualité de cette équipe est trop importante. La deuxième période a été plus compliquée. On perd 2-0, mais il y avait la place de faire mieux. (…) En première période, on était la meilleure équipe sur le terrain. Mais il faut marquer. Sinon, ces joueurs de classe mondiale le feront… Pour faire un résultat, il faut être à notre meilleur niveau. Ça n’a pas été le cas…

(Kylian Mbappé) Ce n’est plus notre joueur… Ce serait plus simple avec lui. Il fait partie des trois meilleurs joueurs du monde. Il remportera le Ballon d’or plusieurs fois s’il reste en bonne santé parce que Lionel Messi et Cristiano Ronaldo ne sont pas éternels. C’est le «différence maker» pour le PSG. On l’a vu sur les derniers matches. Il change la face du jeu avec sa vitesse, sa technique, sa puissance, il peut faire des différences à tout instant… Ce n’est pas possible de défendre face à lui, surtout en un contre un. Si vous mettez plusieurs joueurs, cela crée des brèches. S’il continue comme cela, il sera au top.»

Propos recueillis en conférence de presse

Prenez contact avec nous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Derniers messages