«Plus que trois points en jeu»

Le coach parisien s’est exprimé en conférence de presse ce samedi, à la veille du Classique à Marseille, en clôture de la 11e journée de L1.

La dynamique des deux équipes : «Chaque équipe arrive dans ce match avec sa propre dynamique. Les victoires contre Angers (2-1 en fin de semaine dernière, en L1 ) et Leipzig (3-2, mardi dernier en Ligue des champions ) ont fait du bien, elles ont permis de conforter notre première place au classement, en Ligue 1 et en Ligue des champions . Mais ce match est complètement différent. C’est le genre de duel dans lequel les dynamiques n’ont pas forcément d’impact. Je l’ai vécu comme joueur au PSG.»

La défense à trois vue à la fin contre Leipzig : «Que ce soit à l’Espanyol, Southampton ou Tottenham, on a déjà utilisé ce système. On doit s’adapter aux qualités des joueurs afin de trouver la meilleure solution pour l’équipe. Contre Leipzig, on a pensé que ça pouvait apporter des choses.»

La particularité du Classique : «Chaque derby a son histoire, des émotions particulières. OM-PSG ou PSG-OM, il y a plus que trois points en jeu, il y a la fierté, beaucoup d’émotions. Il faut gagner ces matches. Si on joue très bien et qu’on gagne, tant mieux. Mais la victoire est primordiale dans ce genre de match.»

Des débordements en Ligue 1 : «Il n’y a pas d’appréhension quant à d’éventuels problèmes. On espère qu’il y aura de la rivalité, de l’émotion, mais que cela restera sur le terrain et qu’il n’y aura aucun problème en dehors.»

« Imposer nos idées. »

Mauricio Pochettino

Une série de 10 ans sans défaite à Marseille : «C’est un match spécial. Dans nos têtes, la seule idée qu’on a est de gagner. On ne pense pas à un résultat négatif. On est concentré sur ce match, pas le passé. (…) L’écart se réduit entre les deux équipes ? C’est difficile à dire parce qu’on parle d’une perception. Parle-t-on du niveau comptable ou d’autres facteurs ? C’est dur d’émettre une opinion sur cette question.»

La porosité de la défense depuis le début de la saison : «L’objectif, c’est de marquer plus de buts que l’adversaire. Parfois, l’équilibre est difficile à trouver mais on le cherche, on y travaille. On vise à encaisser moins de buts, on travaille sur la notion de groupe. Les victoires aident pour avancer.»

Mauro Icardi, absent contre Leipzig en raison de problèmes personnels : «C’est un joueur très fort mentalement. Il s’entraîne avec nous depuis Leipzig. Il a le soutien du club, du président au staff. On s’est mis à disposition pour lui donner ce dont il a besoin. Il est disponible pour le match à Marseille.»

Marseille : «C’est une équipe agressive, qui peut être très verticale avec le ballon, procéder avec des accélérations dans le camp adverse. Ils ont leurs caractéristiques propres, mais on espère imposer nos idées dans ce match.»

Propos recueillis en conférence de presse

Prenez contact avec nous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Derniers messages