«On ne va pas se prendre pour d’autres»

Le sélectionneur savoure le succès de son équipe. Mais rappelle que ce n’est qu’une étape dans le chemin qui mène à la Coupe du monde, dans deux ans.

Vous attendiez-vous à une telle performance de vos joueurs ?
Fabien Galthié : Tout au long de la préparation, j’ai vu des joueurs prêts, déterminés, qui croyaient en eux. C’est ce que j’ai ressenti ces quatre semaines. J’ai vu une équipe se construire pour être au rendez-vous aujourd’hui. L’entame de match, la première mi-temps où l’équipe est en place, joue juste, étouffe l’adversaire, croit en elle… Les joueurs croient en eux de manière collective. Sans se prendre la tête.

C’est la plus large victoire de l’histoire du XV de France contre les All Blacks ? C’est un message à vos adversaires ?
C’est un moment important sur notre parcours. Un moment important pour continuer à vivre aussi intensément, avec autant de plaisir. Ce dernier match de la tournée face aux All Blacks était un rendez-vous. Le résultat hyper positif nous apporte beaucoup d’éléments de satisfaction. Un moment de croissance pour les joueurs. Ce résultat va leur apporter beaucoup de confiance. Mais l’objectif est de continuer à grandir.

Qu’avez-vous pensé de l’audacieuse relance de Ntamack peu après l’heure de jeu qui inverse le cours de ce match ?
C’est un moment incroyable dans ce match ! On vit un débit de seconde mi-temps où on a un temps faible, puis très faible. C’est très étonnant ce qui nous arrive alors. Jusqu’à ce que Romain et les autres derrière lui disent « stop, c’est fini, on reprend le contrôle du match » ! La présence de trois autres joueurs autour de Romain lui permet de déclencher cette relance qui nous ramène sur la ligne des All Blacks. Mais l’équipe a décidé de dire «on vous a donné assez de points, on arrête…»

« La priorité est de conserver ce niveau de performance : celui d’une équipe qui va bien, d’une équipe qui compte »

Fabien Galthié

C’est la première fois depuis 2012 que le XV de France remporte ses trois matches de la tournée de novembre. Quel bilan dressez-vous ?
C’est difficile de faire un bilan, c’est un peu tôt… On est lancé sur un chemin qui nous mène plus loin. Sur la construction de la tournée, notre façon de manager le groupe avec beaucoup émulation, des repères collectifs forts qui nous permettent toujours d’être dans le coup, toujours en position de gagner jusqu’au bout. C’est une satisfaction. Ça veut dire que l’équipe est en place collectivement, qu’elle a des atouts, des armes à disposition.

Ce succès fait-il de la France un candidat au titre mondial ?
Ce n’est pas ce résultat qui le fait, c’est notre ambition, l’ambition des joueurs. Candidat au titre mondial, c’est notre façon de vivre. Ce résultat en est la conséquence. Cette victoire ne changera pas notre vision. On ne va pas se prendre pour d’autres après cette victoire. C’est un passage, une étape sur notre chemin.

Avez-vous identifié des points à améliorer en priorité ?
À chaud, c’est vraiment difficile. On a fini la tournée. Il est important de profiter maintenant. De manière décalée, légère. On va prendre le temps d’analyser, puis de partager notre analyse ensuite avec les joueurs… Déjà conserver ce niveau de performance : celui d’une équipe qui va bien, d’une équipe qui compte.

Propos recueillis en conférence de presse

Prenez contact avec nous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Derniers messages