Omicron désormais largement majoritaire aux États-Unis

Le nouveau variant a pris le dessus sur Delta en quelques semaines, et représente désormais 73% des nouvelles infections au Covid-19.

Le variant Omicron est devenu largement majoritaire aux États-Unis, en représentant 73,2% des nouvelles infections au Covid-19 lors de la semaine qui s’est achevée le 18 décembre, selon des données des autorités sanitaires américaines. Omicron, extrêmement transmissible, a rapidement pris le dessus sur le variant Delta. La semaine précédente, il ne représentait que 12,6% des nouvelles infections. Il compte désormais pour jusqu’à 96,3% des nouveaux cas dans trois États du nord-ouest des États-Unis (Oregon, Washington et Idaho), selon les Centres de prévention et de lutte contre les maladies (CDC). Dans un autre groupe d’États du sud-est, comprenant notamment la Floride, l’Alabama et la Géorgie, 95,2% des nouvelles infections sont dues à Omicron, une proportion similaire dans d’autres régions du pays.

De retour à la Maison Blanche après un week-end en famille, le président américain, porteur d’un épais masque noir, s’est dirigé vers le Bureau ovale sans adresser un mot ni un regard aux journalistes qui l’attendaient à sa descente d’hélicoptère. Son agenda public prévoit qu’il s’exprime seulement mardi, en début d’après-midi, à propos de la vague du variant Omicron qui déferle sur les États-Unis, avec son lot d’annulations de spectacles et rencontres sportives, de files interminables devant les centres de dépistage, et d’écoles qui ferment au moins temporairement.

«Des mois difficiles à venir»

Joe Biden «n’annoncera pas le confinement» du pays, a dit lundi sa porte-parole Jen Psaki, mais prendra des «mesures» pour encourager la vaccination et améliorer le dépistage. Le président démocrate, élu en grande partie sur la promesse de mettre fin à une pandémie qui a tué à ce jour plus de 800.000 personnes aux États-Unis, semble pourtant bien impuissant face à cette nouvelle vague. Il ne dispose pas, au niveau fédéral, de beaucoup de leviers. Et les quelques mesures contraignantes qu’il a prises, notamment la vaccination dans les grandes entreprises, butent sur des procédures judiciaires, en plus d’alimenter les discours de l’opposition républicaine sur une atteinte aux libertés individuelles.

«Nous allons avoir des semaines ou des mois difficiles à mesure que nous nous approchons de l’hiver», a prévenu dimanche le conseiller de la Maison Blanche sur la crise sanitaire Anthony Fauci, s’inquiétant du nombre d’Américains toujours non vaccinés.

Prenez contact avec nous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Derniers messages