Macron atteint 29%, Le Pen, Pécresse et Zemmour se disputent l’accès au second tour, selon un sondage

Les trois candidats enregistrent chacun une baisse des intentions de vote, les distanciant un peu plus du président sortant.

Emmanuel Macron devance de plus en plus ses adversaires. Selon le dernier sondage BVA pour RTL et Orange, le président, qui vient tout juste d’officialiser sa candidature, ne gagne pas moins de 5 points en deux semaines. Avec 29% d’intentions de vote au premier tour, l’institut note que son socle électoral s’élargit puisque le chef de l’État est désormais en hausse dans «toutes les catégories de l’électorat en termes d’âge et s’impose dans toutes les tranches d’âge en tête des intentions de vote».

À découvrir

Voir 2 autres contenus

À VOIR AUSSI – Présidentielle : La crise ukrainienne favorisera-t-elle le vote ?

Derrière, la bataille se poursuit entre la candidate de droite et les deux prétendants de la droite nationaliste. Dans le contexte de la guerre en Ukraine, les trois figures enregistrent toutefois une baisse, les distanciant un peu plus du président sortant. Avec 16% (-1,5), Marine Le Pen reste ainsi la concurrente privilégiée pour accéder au second tour, devant Valérie Pécresse (-0,5) et Éric Zemmour (-1,5), à égalité avec 13% des intentions de vote. «Compte tenu des marges d’erreur, ces trois candidats sont en réalité dans un mouchoir de poche pour la bataille pour la deuxième place», observe BVA. À l’inverse, Jean-Luc Mélenchon gagne un point et se hisse à 11,5% des intentions de vote.

Les prétendants de gauche – qui comptent désormais une candidature de moins avec le retrait de Christiane Taubira – restent quant à eux en bas de la liste. Avec 5,5%, Yannick Jadot gagne un point. Fabien Roussel en perd un (3,5%) et Anne Hidalgo ne bouge pas (2%).

Prenez contact avec nous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Derniers messages