L’Ukraine «ne peut accepter aucun ultimatum de la Russie», dit le président Zelensky

L’Ukraine «ne peut accepter aucun ultimatum de la Russie», a déclaré lundi le président Volodymyr Zelensky dans un entretien avec un média public régional.

«L’Ukraine ne peut accepter aucun ultimatum de la Russie. Il faut d’abord tous nous détruire, alors seulement leurs ultimatums seront respectés», a-t-il dit à Suspilne, un site internet d’information, qui a publié la vidéo de cette interview. «“Nous (les Russes) adressons un ultimatum, voilà tous les points, remplissez-les et ensuite nous allons arrêter la guerre”: ce n’est pas correct, cela ne donnera pas de résultats», a-t-il poursuivi, martelant que «le peuple est uni». Moscou voudrait par exemple que se rendent les villes de Kharkiv (Nord-Est), de Marioupol (Sud-Est) ou de Kiev, la capitale, a souligné le chef de l’État ukrainien. Mais «ni les habitants de Kharkiv, ni ceux de Marioupol, ni ceux de Kiev, ni moi-même, le président, nous ne pouvons le faire», a-t-il encore dit. «Et nous le voyons bien dans les villes occupées de Melitopol, Berdiansk (…), les gens ne se laissent pas faire. Ils (les Russes) mettent un drapeau, les gens l’enlèvent», a affirmé Volodymyr Zelensky. «Que voulez-vous ? Détruisez-nous tous. C’est pour cela que je réponds : nous ne pouvons respecter cet ultimatum que si nous ne sommes plus là», a-t-il conclu. Le président ukrainien devait par ailleurs s’adresser mardi par lien vidéo au parlement italien, comme il l’a déjà fait avec les élus aux États-Unis, au Canada, au Royaume-Uni, en Allemagne et en Israël. Mercredi, ce sera au tour du parlement français.

À VOIR AUSSI – À Londres, le ministre ukrainien de la Défense accuse la Russie de «génocide» à Marioupol

Prenez contact avec nous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Derniers messages