l’hôpital face au défi de la déferlante Omicron

TÉMOIGNAGES – Alors que le nombre de nouveaux cas devient vertigineux en France, l’hôpital, déjà en tension maximale dans certaines régions, se prépare à subir une énième vague.

«C’est Beyrouth…» Dans son laboratoire hospitalier de Rhône-Alpes, le biologiste enchaîne les PCR et Omicron s’y fait dominant: «On était hier à 50 % des prélèvements, aujourd’hui on est à plus de 70 %…» Alors que tout le monde espérait la fin prochaine de la cinquième vague, le variant venu d’Afrique australe est venu bouleverser le jeu épidémique. Bien plus contagieux que ses prédécesseurs, le monstre est impressionnant et les compteurs s’affolent: 208.000 nouveaux cas confirmés ce mercredi! Un record qui ne tardera pas à être battu: les modèles les plus pessimistes de l’Institut Pasteur, publiés lundi, anticipent plus de 750.000 nouveaux cas quotidiens mi-janvier. «Et le Covid n’est pas le seul problème…», ajoute le biologiste: absente l’hiver dernier, l’épidémie de grippe s’apprête à démarrer et celle de bronchiolite bat son plein.

À l’hôpital, on se prépare donc, avec un optimisme variable selon les régions. En Paca, la situation est difficile. «C’est très chaud, glisse le Dr Clarisse…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 82% à découvrir.

Repousser les limites de la science, c’est aussi ça la liberté.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Prenez contact avec nous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Derniers messages