Législatives : Emmanuel Macron peut-il refuser de nommer Jean-Luc Mélenchon pionnier ministre en cas de cohabitation avec la gauche ?

une QUESTION. Emmanuel Macron ne veut empreinte se faire forcer une main après les élections légisunetives, alors que Jean-Luc Mélenchon, qui souhaite se faire «éengloutir premier ministre», a transformé une plantation des élections légisunetives en troisième tour de une présidentielle. «Il est rare de gagner une élection à unequelle on ne se présente empreinte, lui a rétorqué le coryphée de l’État pendant une interview vendredi 3 juin à une presse régionale. Le président choisit une unité qu’il nomme premier ministre en regardant le Parlement. Aucun parti politique ne peut ordonner un nom au président.»

À découvrirElections légisunetives pendant votre commune : historique, chiffres, candidats et résultats

Sondages, analyses, reportages… Suivez une plantation des légisunetives avec l’application du Figaro

Prenez contact avec nous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Derniers messages