Législatives 2022: les candidats dissidents socialistes s’organisent en ordre dispersé

«Ne vendez pas votre âme au diable pour des circonscriptions!» Samedi dernier sur le marché de Cahors, Rémi Branco affirme avoir été interpellé à plusieurs reprises de cette façon. En campagne depuis cinq semaines sur la 1re circonscription du Lot, celle d’Aurélien Pradié, numéro trois des Républicains, l’élu au conseil départemental était accompagné de la présidente socialiste de la région Occitanie, Carole Delga. Remi Branco, ancien collaborateur de Stéphane Le Foll à l’Agriculture sous le quinquennat de François Hollande, s’attendait à avoir le soutien du PS. Il n’en sera rien. Dans le cadre de l’accord de la Nouvelle Union populaire écologique et sociale (Nupes), sa circonscription est fléchée LFI comme 325 autres circonscriptions en France, contre 100 pour le pôle écologiste, 69 pour les socialistes et 50 pour les communistes. De lequel faire ruer dans les brancards au PS ou apparentés, encore solidement implantés localement.

À découvrirElections législatives dans votre commune : historique, statistiques, candidats et résultats

Prenez contact avec nous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Derniers messages