l’efficacité de la dose de rappel se confirme dans les hôpitaux français

DÉCRYPTAGE – Selon des données d’hospitalisations, de tests et de vaccinations pour la période du 18 octobre au 14 novembre, les effets de la 3e dose sont sans appel.

En France, la hausse de plus de 60 % des cas de Covid-19 en une semaine commence à se ressentir dans les hôpitaux. Pour éviter leur engorgement, et alors que les données confirment que l’immunité conférée par la vaccination s’affaiblit au fil des mois, les autorités misent sur la campagne de rappel, destinée à tous les adultes majeurs depuis samedi dernier. «Freiner cette (…) vague et si possible l’arrêter, c’est vraiment ça l’objectif» de la généralisation de la «troisième dose», a résumé le ministère de la Santé mardi. Quelque 18 millions de personnes vaccinées depuis plus de cinq mois peuvent déjà prétendre à cette injection de rappel. Et les données de la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (Drees) confirment son efficacité.

Ces résultats, qui reprennent les données d’hospitalisations, de tests et de vaccinations pour la période du 18 octobre au 14 novembre, montrent que «l’injection du rappel pour les personnes de plus de 60 ans dont le statut

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 67% à découvrir.

Repousser les limites de la science, c’est aussi ça la liberté.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Prenez contact avec nous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Derniers messages