Le sidérant profil de l’assassin d’Yvan Colonna

EXCLUSIF – En prison, Franck Elong Abé, islamiste radical et déséquilibré, entretenait «de bonnes relations» avec sa victime.

À Bastia

Acte d’un islamiste radicalisé ou coup de folie d’un déséquilibré? L’agression mortelle perpétrée le 2 mars par Franck Elong Abé contre Yvan Colonna fait ressortir simultanément les deux facettes d’un même homme. C’est ce qui ressort du rapport d’enquête du parquet national antiterroriste, sur l’attaque du nationaliste au sein de la maison d’arrêt d’Arles, que s’est procuré Le Figaro. Les auditions de l’assaillant comme de plusieurs détenus, devant les enquêteurs de la police judiciaire de Marseille, permettent également d’y voir plus clair sur la relation amicale nouée entre Franck Elong Abé et Yvan Colonna derrière les barreaux. Tous les prisonniers auditionnés parlent d’un pratiquant rigoriste de la religion musulmane «qui dort à même le sol», au comportement psychotique et énigmatique. Le rapport d’expertise psychiatrique du Camerounais, livré le 5 juillet 2014, est édifiant. La psychiatre experte près la cour d’appel de Paris y mentionne des «troubles du comportement» qui auraient…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 83% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Abonnement sans engagement

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Prenez contact avec nous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Derniers messages