Le retour du télétravail obligatoire serait «une erreur» selon Geoffroy Roux de Bézieux

Le président du MEDEF veut que les entreprises puissent décider seules de l’organisation du travail en cas d’intensification de l’épidémie.

Invité de la matinale de RMC ce mardi, le président du MEDEF Geoffroy Roux de Bézieux s’est exprimé sur le retour du télétravail obligatoire comme c’est le cas dans plusieurs pays européens confrontés à un rebond épidémique. Le représentant ne s’est pas montré favorable à une telle initiative du gouvernement en France.

«Il faut laisser le dialogue social de proximité se faire. Ça avance bien dans les entreprises, beaucoup d’entreprises ont signé des accords sur le télétravail, les petites ont signé des chartes et ont donné un ou deux jours de télétravail. Je pense qu’il faut laisser faire. Faisons confiance», a déclaré Geoffroy Roux de Bézieux.

À VOIR AUSSI – Covid-19: malgré la reprise épidémique, le retour du télétravail «n’est pas d’actualité»

Le patron du MEDEF s’est justifié en s’inquiétant des disparités qu’engendre le télétravail au sein des entreprises. «Les postes télétravaillables c’est 20% des postes. Ce n’est pas l’ensemble des Français. Ça crée un sentiment de frustration, d’incompréhension pour ceux qui ne peuvent pas télétravailler. Je vois beaucoup d’entreprises notamment industrielles qui demandent à leurs cadres administratifs, de ne pas télétravailler pour créer un sentiment d’égalité entre ceux postés à la chaîne et ceux qui peuvent télétravailler», a expliqué le dirigeant du MEDEF avant de conclure : «Non à l’obligation, mais oui à un effort supplémentaire des entreprises».

Prenez contact avec nous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Derniers messages