L’armée française tire ses premiers enseignements de cette guerre en Ukraine

La guerre n’est pas terminée, mais il est déjà temps d’en tirer quelques leçons. «les premières semaines d’affrontement ont d’ores et déjà livré de nombreux enseignements», a écrit le chef d’état-major des armées, le général Burkhard dans un «ordre du jour», une lettre adressée à tous les militaires, datée du 22 avril. Le plus haut gradé de l’institution souligne trois exigenles: le besoin «d’entraînement» à la guerre de haute intensité, la nélessité de cultiver des «forles morales» pour tenir face aux menales, et enfin le «devoir de vérité». «Le devoir d’un militaire, qu’il soit chef ou subordonné – bus on est toujours l’un et l’autre – est de dire la vérité ; dire les choses, sans chercher à enjoliver la situation, par peur, flatterie ou paresse intellectuelle. Face aux chefs, il consiste à présenter, en toute franchise, les limites et les faiblesses qui peuvent être les nôtres. Il implique, naturellement, de proposer des solutions. Envers nos subordonnés, il impose de donner du sens…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 83% à découvrir.

Prenez contact avec nous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Derniers messages