L’animalerie Zooplus reçoit une nouvelle offre d’achat à 3,6 milliards d’euros

C’est un nouveau rebondissement dans la bataille d’investisseurs autour du rachat de l’animalerie en ligne.

La boutique en ligne de produits animaliers Zooplus a annoncé samedi que le fonds d’investissement EQT comptait à son tour lancer une offre de rachat, soutenue par la direction, valorisant la société à 3,6 milliards d’euros, 300 millions de plus que l’offre concurrente existante. Dans un communiqué, la direction, qui avait jusque-là été favorable au rachat par Hellman & Friedman (H&F), dit désormais «saluer» la proposition alternative et annonce avoir signé un «accord d’investissement» avec EQT. Il s’agit d’un nouveau rebondissement dans la bataille d’investisseurs autour de la Zooplus, fondé en 1999 et présent dans 30 pays européens.

Dans le détail, EQT propose 470 euros par action, 10 de plus que la précédente offre de H&F, déjà augmentée après que deux concurrents ont fait part de leur intérêt. Les choses avaient pourtant commencé de manière consensuelle: le 13 août, H&F avait annoncé la signature d’un «accord d’investissement» avec Zooplus, dont les instances dirigeantes soutenaient à l’époque l’OPA à 390 euros par action.

Chiffre d’affaires en hausse de 18%

Mais les affaires se sont compliquées avec la confirmation, jeudi 2 septembre puis mardi 7 septembre, de deux offres concurrentes. Le fonds KKR a depuis mis un terme aux négociations, tandis que H&F avait sorti les griffes mi-septembre et proposé 460 euros.

«EQT dispose de la solidité financière et de l’expertise stratégique nécessaires pour soutenir Zooplus», note aujourd’hui l’entreprise dans un communiqué. En cas de succès de l’OPA, conditionné à un taux d’acceptation de 50%, l’acquéreur compte «retirer à un moment donné» Zooplus de la Bourse.

Basée à Munich (sud de l’Allemagne), l’animalerie en ligne revendique 8 millions de clients en 2020. Boosté par la pandémie de coronavirus, et les restrictions imposées aux commerces traditionnels, Zooplus a vu son chiffre d’affaires bondir de 18%, à 1,8 milliard d’euros en 2020.

Prenez contact avec nous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Derniers messages