l’ancien préfet de Loire-Atlantique mis en examen pour «homicide involontaire»

Le jeune homme de 24 ans avait disparu le 22 juin 2019 après une opération policière destinée à faire cesser une soirée électro en bord de Loire lors de la Fête de la musique.

Selon Le Parisien et franceinfo, Claude d’Harcourt, qui était le préfet de Loire-Atlantique en poste en juin 2019, a été mis en examen jeudi 14 octobre pour «homicide involontaire», dans l’enquête sur la mort de Steve Maia Caniço le 22 juin 2019 en marge de la Fête de la musique à Nantes.

Dans la nuit du 21 au 22 juin 2019, Steve Maia Caniço, un animateur périscolaire de 24 ans, avait disparu après une opération policière destinée à faire cesser une soirée électro en bord de Loire lors de la Fête de la musique. Le jeune homme participait à une soirée techno sur un quai de la Loire non équipé de garde-corps, interrompue vers 04 heures 30 du matin par des échauffourées entre fêtards et policiers venus faire respecter l’heure limite de diffusion de la musique. Des participants à la soirée n’ont eu de cesse de dénoncer une intervention policière disproportionnée, menée dans un nuage de gaz lacrymogène aveuglant et ayant semé la panique. Tombées à l’eau, plusieurs personnes ont été repêchées dans la Loire par les secours. La police affirme de son côté qu’il n’y a eu «aucune charge» des forces de l’ordre qui ont selon elle riposté à des jets de projectiles. Le corps de Steve avait été repêché quelques jours plus tard.

Dans cette affaire, le directeur de cabinet du préfet de Loire-Atlantique au moment des faits avait également été mis en examen le 22 juillet pour «homicide involontaire», de même que, le 13 juillet le commissaire de police chargé du dispositif de sécurité. Le directeur départemental adjoint de la sécurité publique en poste au moment des faits, a lui été placé sous le statut de «témoin assisté» le 19 juillet, ainsi que la mairie de Nantes et Nantes Métropole, le 21 juillet, en tant que personnes morales. Enfin Johanna Rolland, la maire de Nantes, et Gilles Nicolas, l’adjoint au maire chargé de la sécurité, ont eux aussi été placés sous ce statut en septembre.

Prenez contact avec nous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Derniers messages