La guerre de Poutine resserre les rangs de la nation ukrainienne

REPORTAGE – Dans la capitale, les combats font rage et ses habitants, militaires ou membres de la défense territoriale, affichent la même détermination face à l’ennemi commun.

Une salve de missiles Grad explose au loin. Le petit groupe de soldats de la défense territoriale ukrainienne, qui tient une position militaire à l’orée d’une forêt dans le nord-ouest de Kiev, à quelques kilomètres d’Irpin, est tendu. «Barrez-vous putain!», lance le chef du poste alors que des tirs de kalachnikov claquent derrière lui. «De l’autre côté du barrage on se bat contre les Tchétchènes, dit-il. Si on vous laisse passer, vous allez vous faire buter par les hommes de Kadyrov (le président tchétchène NDLR). Ils sont en train de tout bousiller à Irpin. Vous ne reviendrez pas vivants.»

À la sortie nord-ouest de la capitale ukrainienne, le principal pont menant vers Irpin, une banlieue de Kiev stratégique, située sur la route de l’aéroport Antonov, a sauté. Les forces ukrainiennes avaient déjà fait exploser un autre pont menant à la ville, jeudi au premier jour de l’offensive lancée par Poutine en Ukraine. Après cinq jours de combats, Kiev s’est installée dans la guerre. Deux chars abrités…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 88% à découvrir.

La liberté n’a pas de frontière, comme votre curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Prenez contact avec nous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Derniers messages