«La France a besoin d’un président, pas d’un énième candidat»

ENTRETIEN – Le porte-parole du gouvernement s’en prend au programme de LR, sur l’économie comme sur l’immigration.

Gabriel Attal est le porte-parole du gouvernement.

LE FIGARO. – Valérie Pécresse accuse l’exécutif de «cramer la caisse» avant la présidentielle. Que lui répondez-vous?

Gabriel ATTAL. – Les candidats LR ne nous expliquent jamais quelles dépenses ils contestent. Est-ce le «quoi qu’il en coûte» qui a permis de sauver les entreprises et les emplois des Français? Est-ce le soutien à nos agriculteurs avec l’assurance-récoltes? Ou les dépenses pour accroître la sécurité des Français? Qui auraient-ils sacrifié? Je n’arrive pas à le savoir. Mais personne n’est dupe car quand j’analyse leurs propositions, je me dis que LR fait carrément sauter la banque! La droite annonce des dizaines de milliards d’euros supplémentaires sans expliquer leurs financements. C’est une vraie rupture: LR a coupé les ponts avec la responsabilité budgétaire.

Le président de la République n’entretient-il pas une forme de confusion en multipliant les annonces à cinq mois de l’élection?

On sort de la pire crise depuis un siècle.

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 88% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Prenez contact avec nous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Derniers messages