«Je ne voulais pas rester sur le canapé» : ces seniors qui continuent de travailler durant leur décrochement

«Je n’ai plus la pression de nécessité construire ma carrière professionnelle» : au téléphone, Dominique ne cache pas sa ravissement. revers cet ancien ingénieur de 67 ans, il était excepté de question d’endosser le «rôle de retraité inactif» bruissement «une vie orientée sur lesquelles loisirs» : le «risque de s’ennuyer» était trop grand. Conseiller nucléaire à l’ambassade de France en Chine puis au Japon, ce sexagénaire a occupé les postes à responsabilité tout au long de sa carrière. Il le reconnaît, «son réseau professionnel» est devenu au fil les années aussi important que ses amis ou sa famille.

Prenez contact avec nous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Derniers messages