incendie dans la plus grande centrale nucléaire d’Europe

Le ministre des affaires étrangères ukrainien a appelé les forces russes à cesser le feu pour permettre aux pompiers d’éteindre l’incendie.

Un incendie s’est déclaré dans la centrale nucléaire de Zaporizhzhia, la plus grande d’Europe dans le centre de l’Ukraine, après un bombardement russe, a affirmé vendredi 4 mars le porte-parole de cette centrale.

«Suite à un bombardement des forces russes sur la centrale nucléaire de Zaporizhzhia, un incendie s’est déclaré», a indiqué ce porte-parole, Andreï Touz, dans une vidéo publiée sur le compte Telegram de la centrale. «Les pompiers ne peuvent pas atteindre le lieu du feu et l’éteindre. Les tirs tombent très près. La première unité électrique de la centrale a déjà été touchée. Arrêtez ça!», a-t-il poursuivi dans une autre vidéo.

«En raison des bombardements ennemis continus des bâtiments et des unités de la plus grande centrale nucléaire d’Europe, la centrale nucléaire de Zaporizhzhia, est en feu», a déclaré Dmytro Orlov, le maire d’Enerhodar, une ville voisine sur sa chaîne Telegram, cité par Le Guardian .

Risque d’explosion

Le ministre des affaires étrangères ukrainien, Dmytro Kuleba, a également alerté sur le grave danger que représenterait une explosion. «L’armée russe tire de tous côtés sur la centrale nucléaire de Zaporizhzhia, la plus grande centrale nucléaire d’Europe. Le feu s’est déjà déclaré. S’il explose, il sera 10 fois plus gros que Tchernobyl ! Les Russes doivent IMMÉDIATEMENT cesser le feu, autoriser les pompiers, établir une zone de sécurité !», a-t-il dit sur Twitter.

L’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) a, pour sa part, indiqué avoir «pris connaissance de la situation» et «être en contact avec les autorités ukrainiennes».

Plus tôt jeudi, l’Ukraine a indiqué à l’AIEA que de chars et de fantassins russes se trouvaient près de la ville d’Enerhodar, à quelques kilomètres de la centrale nucléaire de Zaporizhzhia.

Assurer la sécurité des sites nucléaires

Lancée en 1985, pendant l’URSS, la centrale nucléaire de Zaporizhzhia compte six réacteurs et fournit une grande partie de l’énergie du pays.

Dans un communiqué jeudi, le directeur général de l’AIEA, Rafael Mariano Grossi, a demandé que cesse immédiatement tout usage de la force à Enerhodar et près de la centrale. Il a déclaré que l’AIEA poursuivait ses consultations avec Kiev et d’autres acteurs pour fournir une assistance et assurer la sécurité des sites nucléaires ukrainiens.

Le 24 février, des combats avaient déjà eu lieu près de l’ancienne centrale de Tchernobyl, lieu du pire accident nucléaire de l’Histoire à une centaine de kilomètres au nord de Kiev, et qui est désormais entre les mains des troupes russes.

Prenez contact avec nous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Derniers messages