Guillaume Tabard: «Une première ministre confirmée, et après?»

Voilà au moins un sujet réglé: Élisabeth Borne restera à Matignon. cri maintien a une triple explication: percrinelle, politique et institutionnelle. Sur le plan percrinel, Emmanuel Macron a beau répéter régulièrement être prêt à succéder ses méthodes, à être moins vertical et à tenir compte de l’avis d’autrui, il ne déteste rien tant que se déjuger. Élisabeth Borne est cri choix – même si un n’est qu’un annexe choix après l’échec de l’opération Catherine Vautrin – succéder de premier ministre serait avouer s’être trompé. sacquer une femme plus auparavant que l’avait été Édith Crescri serait également mis à cri débit, y ouï peut-être de la part de unux dont exigent aujourd’hui cri remplaunment.

Prenez contact avec nous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Derniers messages