Guerre en Ukraine : Boris Johnson à Kiev pour un entretien avec Volodymyr Zelensky

Les forces russes concentraient leurs efforts sur les zones séparatistes du Donbass, au 45e jour de la guerre, mais les événements militaires passaient au second plan après la frappe d’une gare de la région qui suscitait l’indignation internationale. Le président russe Vladimir Poutine est à la recherche d’une «victoire» pour le 9 mai, date anniversaire de la capitulation de l’Allemagne nazie en 1945. Et au moins 52 personnes ont été tuées dont cinq enfants, selon un dernier bilan des autorités locales, dans une frappe vendredi à Kramatorsk (Est).

situation des combats en Ukraine le 9 avril. Le Figaro Infographie

Les opérations russes continuent de se concentrer sur la région du Donbass, Marioupol et Mykolaïv, soutenues par des lancers en Ukraine de missiles de croisières par les forces navales, selon le ministère britannique de la Défense. «Mais les ambitions russes d’établir un couloir entre la Crimée et le Donbass continuent d’être contrecarrées par la résistance ukrainienne». Moscou a démenti être responsable de la frappe sur Kramatorsk, affirmant ne pas disposer du type de missile qui aurait été utilisé, avant de dénoncer une «provocation» ukrainienne. «Les forces ukrainiennes continuent de repousser quotidiennement les assauts russes dans les districts de Donetsk et Lougansk», affirme l’Institut américain pour l’étude de la guerre (ISW), qui évoque aussi des attaques russes au sud d’Izyoum, vers Slovyansk et Barvinkove, mais sans prise de territoires supplémentaires.

les combats dans le sud est de l’Ukraine le 9 avril. Le Figaro Infographie

De source militaire occidentale, il resterait encore 3000 soldats ukrainiens à l’intérieur de la ville de Marioupol, en position défensive, notamment dans une usine sidérurgique équipée de profonds souterrains. Contrôler totalement la ville «prendra du temps», a reconnu vendredi Edouard Bassourine, représentant des forces séparatistes pro-russes de Donetsk, sur la chaîne russe Pervyi Kanal. Les Ukrainiens contiennent les assauts dans le sud-ouest et l’est de la Marioupol, en particulier le port et l’usine métallurgique d’Azovstal, selon l’ISW.

Kiev et le nord de l’Ukraine

La région de Soumy, frontalière de la Russie dans le nord-est de l’Ukraine, a été totalement «libérée» des forces russes, a annoncé vendredi le chef de l’administration régionale Dmytro Jivitsky. La Russie a désormais totalement évacué le nord de l’Ukraine pour basculer son effort vers l’Est, laissant derrière elle des villes ravagées et des accusations de violences extrêmes contre les civils.

situation dans la capitale ukrainienne. Le Figaro Infographie

» A LIRE : Guerre en Ukraine : les trois cartes pour suivre la situation militaire en direct

Prenez contact avec nous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Derniers messages