Guerre en Ukraine : Biden promet une «réponse» de l’Otan si la Russie utilise des armes chimiques

Le ministre brésilien des Affaires étrangères a indiqué jeudi que le gouvernement du président Jair Bolsonaro était «clairement opposé» à l’idée d’exclure la Russie du G20, comme suggéré notamment par les Etats-Unis.

«Nous avons vu l’émergence d’initiatives dans divers organismes internationaux visant à expulser la Russie de ces entités ou à suspendre sa participation. Le Brésil s’y est clairement opposé (…) conformément à notre position traditionnelle en faveur du multilatéralisme et du droit international», a déclaré Carlos França devant le Sénat lors d’un débat sur les conséquences de l’invasion de l’Ukraine par la Russie. «Le plus important pour le moment serait que tous ces forums, le G20, l’OMC, la FAO, soient pleinement opérationnels. Et pour qu’ils fonctionnent pleinement, il faudrait que tous les pays, y compris la Russie, soient présents», a-t-il ajouté.

Le président des Etats-Unis Joe Biden a appelé jeudi à exclure la Russie du G20, pays qui a déjà été expulsé du G8 – devenu le G7 – après l’annexion de la Crimée en 2014. Mais il a reconnu que la décision revenait au G20 lui-même, format créé pour promouvoir le dialogue entre vieilles puissances industrielles du G7, et géants économiques émergents comme la Chine, le Brésil ou encore la Russie.

L’Indonésie, qui préside le G20, a fait savoir jeudi qu’elle resterait «impartiale», tandis que la Chine a déjà estimé que Vladimir Poutine devait avoir sa place lors du sommet prévu en fin d’année.

Prenez contact avec nous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Derniers messages