Glasgow, épicentre de la mobilisation mondiale pour le climat

REPORTAGE – Des dizaines de milliers de personnes ont manifesté ce samedi dans la ville écossaise, où se déroule jusqu’au 12 novembre la COP26.

Envoyée spéciale à Glasgow

« What do we want ? Climate Justice ! When do we want it ? Now ! » (Que voulons-nous ? La justice climatique! Quand la voulons-nous ? Maintenant !). En dépit d’une pluie battante, ils étaient des milliers réunis en fin de matinée samedi au Kelvingrove Park à Glasgow, épicentre d’une mobilisation mondiale pour le climat.

Rendez-vous était pris en fin de matinée à Kelvingrove Park, sous une pluie diluvienne. Anne-Laure Frémont/Le Figaro

Familles, ONG, partis politiques, anticapitalistes, féministes, indépendantistes écossais… Le long cortège s’est élancé en tout début d’après-midi à quelques centaines de mètres de la «Blue zone», le centre ultra-sécurisé où se déroule actuellement et jusqu’au 12 novembre la COP26, la plus importante conférence sur le climat depuis la COP21 qui s’est déroulée à Paris en 2015.

Grace, jeune étudiante de Glasgow, tenait à être présente avec ses amies : «On est là pour se battre pour notre avenir. Les leaders sont à la COP26 et ils ne font que protéger leurs propres intérêts, pas les nôtres. En cette première semaine de conférence, beaucoup de paroles, mais ce n’est pas la première fois, il faut des actes ! Je ne suis pas sûre que cette COP changera grand-chose, mais j’ai encore envie de garder espoir car aujourd’hui, il est quand même de plus en plus difficile d’ignorer le problème.»

À voir aussi – COP26: «Ce n’est pas un secret que c’est un échec», déplore Greta Thunberg

Grace (deuxième en partant de la droite), étudiante à Glasgow. Anne-Laure Frémont/Le Figaro

Peter, lui, est venu exprès de Londres pour la COP26. Cet acteur de profession porte fièrement le drapeau de l’ONG Extinction Rebellion : «Je suis là pour mes enfants, mes petits-enfants et pour tous ceux qui viendront ensuite. Mon message est celui d’Extinction Rebellion : il faut que le monde fasse tout pour atteindre la neutralité carbone dès 2025, afin d’éviter que le réchauffement climatique ne soit hors de contrôle. Attendre la moitié du siècle (comme l’envisage une grande partie des pays qui se sont engagés dans cette voie, NDLR), ce sera tout simplement trop tard !»

Peter, acteur londonien. Anne-Laure Frémont/Le Figaro
«Festival de greenwashing»

La police écossaise prévoyait jusqu’à 50.000 personnes dans les rues de la ville. La veille déjà, des milliers de jeunes étaient venus crier l’urgence climatique sous la bannière de Fridays for Future, emmenés par leur égérie, la Suédoise Greta Thunberg. «Ce n’est pas un secret que la COP26 est un échec», a-t-elle déclaré, qualifiant la conférence de «célébration (…) du blabla» et de «festival de greenwashing».

Le cortège s’est élancé peu après 12h30, au son des chants, et parfois, Écosse oblige, de la cornemuse. Anne-Laure Frémont/Le Figaro

Bottes et imperméable de rigueur, Erin, traductrice à la retraite, est venue d’Edimbourg en famille juste pour la manifestation de samedi. «Je pense que ce début de conférence climat a enregistré des succès partiels, mais il y a aussi eu des déceptions avec des gens qui ne sont pas venus», notamment le président chinois Xi Jinping, dont le pays est à lui seul responsable d’un quart des émissions mondiales de gaz à effet de serre. Erin n’aurait pas forcément «imaginé manifester pour le climat il y a une quinzaine d’années». Mais ses enfants l’ont fait évoluer sur le sujet, de même que les impacts du changement climatique partout dans le monde dont elle entend de plus en plus parler. «Il n’est jamais trop tard pour évoluer». Pour elle, être là aujourd’hui est essentiel : «Il faut apporter notre soutien à ce combat contre le réchauffement climatique ; c’est bien que les politiques se réunissent pour en parler, mais je pense qu’il faut aussi montrer que nous croyons profondément en ces sujets et en leur importance.»

« Je pense qu’il est essentiel juste de montrer notre soutien.» Anne-Laure Frémont/Le Figaro

À voir aussi – À Paris, des manifestants rassemblés pour appeler à l’action face au dérèglement climatique

Prenez contact avec nous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Derniers messages