est-il encore possible de rendre anonymes les parrainages des candidats ?

LA VÉRIFICATION – Plusieurs candidats demandent une modification de la loi, pour rendre anonymes les noms des élus accordant leur signature.

LA QUESTION. Réunir les 500 parrainages pour se présenter à l’élection présidentielle ? Pour certains candidats, cette procédure est un véritable casse-tête. Plusieurs d’entre eux ne cachent pas leurs difficultés à réunir les 500 signatures d’élus nécessaires pour briguer l’Élysée. Parmi eux, Marine Le Pen et Éric Zemmour, qui représentent, selon les sondages, plus de 10% des intentions de vote chacun, mais également Jean-Luc Mélenchon. Lors d’une conférence de presse ce lundi 10 janvier, le candidat des Insoumis a demandé que les parrainages soient rendus anonymes, rejoignant un souhait répété à plusieurs reprises par Marine Le Pen.

Une demande qui reste lettre morte. Invité ce lundi matin sur France Inter, le président du groupe LREM à l’Assemblée nationale, Christophe Castaner, a expliqué qu’il ne serait pas souhaitable de modifier les règles actuellement en vigueur sur le dépôt des parrainages, «par opportunisme pour tel ou tel candidat à l’approche de l’élection». Selon le député, «préférer l’opacité à la transparence est toujours un défaut». L’élu estime toutefois qu’il faudrait éventuellement changer les règles des parrainages, afin de «donner plus de liberté de candidature».

Faute de soutiens anonymes, certains candidats pourraient cependant ne pas pouvoir se présenter officiellement. Invité du Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI ce dimanche, Jean-Luc Mélenchon a interpellé les élus à ce propos, en rappelant que «parrainer, ce n’est pas soutenir. Quand un élu me parraine, il n’est pas d’accord avec moi, il dit que j’ai le droit d’être présent au nom de la démocratie». Alors que le premier tour de l’élection présidentielle a lieu dans trois mois, est-il encore possible de modifier la loi, afin de rendre anonymes les parrainages recueillis par les candidats ?

À VOIR AUSSI – Présidentielle 2022: Mélenchon en appelle aux élus de gauche sur les parrainages

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 72% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Prenez contact avec nous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Derniers messages