EN DIRECT – Guerre en Ukraine : Poutine prévient qu’il atteindra ses objectifs «soit par la négociation, soit par la guerre»

Plus de 1,5 million de personnes ont fui l’Ukraine depuis le début de l’invasion russe lancée le 24 février, selon les derniers décomptes de l’ONU parus ce dimanche.

Le Haut Commissariat aux réfugiés (HCR) recensait exactement 1.534.792 réfugiés sur son site internet dédié à 13H35 GMT. Ce sont près de 166.000 de plus que lors du précédent pointage vendredi. Les autorités et l’ONU s’attendent à ce que le flot s’intensifie, l’armée russe poursuivant leur offensive, notamment sur Kiev, la capitale ukrainienne.

«Plus de 1,5 million de réfugiés venant d’Ukraine ont traversé vers les pays voisins en dix jours – la crise de réfugiés la plus rapide en Europe depuis la Seconde Guerre mondiale», a indiqué dans un tweet le Haut Commissaire aux réfugiés Filippo Grandi. Selon l’ONU, quatre millions de personnes pourraient vouloir quitter le pays pour échapper à la guerre.

Avant ce conflit, l’Ukraine était peuplée de plus de 37 millions de personnes dans les territoires contrôlés par Kiev – qui n’incluent donc pas la Crimée annexée par la Russie ni les zones sous contrôle séparatiste.

La Pologne accueille de très loin le plus grand nombre de réfugiés depuis le début de l’invasion russe. Au total, ils étaient dimanche 885.303 en Pologne, selon le décompte du HCR, soit 129.000 de plus que samedi et 57,7% du total recensé. Selon les gardes-frontières polonais, 964.000 personnes au total ont fui l’Ukraine vers la Pologne, d’après des chiffres diffusés dimanche.

La veille, samedi, les arrivées ont atteint un niveau record avec 129.000 voyageurs, en grande majorité des citoyens de l’Ukraine, mais aussi de plusieurs autres pays dont la Pologne, l’Ouzbékistan, le Belarus, l’Inde, le Nigeria, l’Algérie, le Maroc, l’Afghanistan, le Pakistan, les Etats-Unis et la Russie.

Avant cette crise, la Pologne abritait déjà environ 1,5 million d’Ukrainiens venus, pour la plupart, travailler dans ce pays membre de l’Union européenne.

La Hongrie accueillait 169.053 personnes ou 11% du total et plus de 12.000 de plus que la veille, selon le HCR. Le pays compte cinq postes-frontières avec l’Ukraine et plusieurs villes frontalières, comme Zahony, ont aménagé des bâtiments publics en centres de secours, où des civils hongrois viennent proposer vivres ou assistance.

La Slovaquie dénombrait 113.967 personnes ayant fui l’Ukraine, soit 7,4% du total, selon le HCR. Dans la journée de samedi, près de 12.450 Ukrainiens ont traversé la frontière, selon la police slovaque.

Après leur arrivée en Moldavie, petit pays de 2,6 millions d’habitants et l’un des plus pauvres d’Europe, une partie des réfugiés poursuivent leur route jusqu’en Roumanie ou en Hongrie, souvent pour retrouver de la famille.

Selon le décompte du HCR, la Moldavie, où se trouvait dimanche le secrétaire d’Etat américain Antony Blinken, a accueilli jusqu’à présent sur son territoire 235.000 réfugiés en provenance d’Ukraine, dont environ 207.000 Ukrainiens. Plus de 123.000 réfugiés ukrainiens se sont depuis rendus en Roumanie.

Le pays dénombre 84.067 réfugiés, soit 5,5% du total.

En Roumanie, le HCR dénombre 71.640 réfugiés soit environ 4,7% du total. Deux camps ont été mis en place, un à Sighetu Marmatiei et l’autre à Siret.

Le nombre de personnes ayant trouvé refuge en Russie est inchangé – quelque 53.000 – soit 3,5% du nombre total.

Le HCR a aussi précisé que 157.056 personnes (10,2% du total) avaient poursuivi leur route, une fois la frontière ukrainienne franchie, vers d’autres pays européens.

>> À LIRE AUSSI – Ukraine: les premiers réfugiés arrivent en France

>> À VOIR AUSSI – Guerre en Ukraine : Zemmour désigne l’Otan «responsable» et se refuse à accueillir les réfugiés

Prenez contact avec nous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Derniers messages