En cas d’accident nucléaire à la centrale de Nogent, faudrait-il évacuer «12 millions d’habitants»?

LA VÉRIFICATION – C’est ce qu’a affirmé Jean-Luc Mélenchon. Le candidat de la France insoumise à l’élection présidentielle est devenu aujourd’hui un opposant résolu au nucléaire civil.

LA QUESTION. La dangerosité de l’énergie nucléaire est l’un des principaux arguments pour ses opposants. Lors d’un débat face à Éric Zemmour le jeudi 23 septembre, Jean-Luc Mélenchon a ainsi évoqué les risques liés aux centrales nucléaires pour la population française, soulignant en particulier la proximité de la centrale de Nogent-sur-Seine avec l’agglomération parisienne.

«Que se passe-t-il si un jour il y a un problème?», a interrogé le chef de la France insoumise, et qu’il faut «déplacer 12 millions de personnes qui sont dans la région Île-de-France», a-t-il asséné face à l’essayiste. Peut-on faire face à un scénario d’évacuation de cette ampleur tel que décrit par Jean-Luc Mélenchon?

VÉRIFIONS. Il faut préciser d’abord qu’une importante évacuation de population n’interviendrait que dans le cas d’un accident nucléaire très grave, dont la survenue est très improbable. La gravité des événements nucléaires est définie par l’échelle internationale Ines (International Nuclear Event Scale),

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 84% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Abonnement sans engagement

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Prenez contact avec nous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Derniers messages