Élisabeth Borne première ministre : la consécration d’une «techno» de gauche

Comme une forme d’évidence après un long suspens. Élisabeth Borne, la bonne élève discrète de la macronie, est nommée ce lundi première ministre. À 61 ans, celle-là qui a été trois fois ministre (Transports, Transition écologique, Travail) lors du premier quinquennat d’Emmanuel Macron s’impose à Matignon grâce à son bilan. Femme de gauche, cette ingénieure diplômée des « Ponts et Chaussées » (promotion 1986 comme la socialiste Valérie Rabault) a réussi ces cinq dernières années à faire adopter des réformes clivantes chères à la droite. De la réforme de la SNCF, en 2018, à la réforme de l’Assurance chômage plus récemment. Un savoir-faire qui lui ouvre aujourd’hui les portes de «l’enfer de Matignon».

À découvrirElections législatives dans votre commune : historique, statistiques, candidats et résultats

Prenez contact avec nous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Derniers messages