des explosions à Kiev, Odessa et dans plusieurs villes de l’Est

LE POINT SUR LA SITUATION – De puissantes explosions étaient entendues jeudi matin à Kiev, Kharkiv, Odessa (sud) et dans l’est de l’Ukraine. Les forces russes ont fait une percée dans la région de Kiev.

Des explosions dans plusieurs villes, des bases aériennes ukrainiennes détruites, des avions abattus côté russe et ukrainien… Le Figaro fait le point ce jeudi 24 février sur la situation en Ukraine, alors que Vladimir Poutine a lancé une «opération militaire spéciale».

À VOIR AUSSI – Vladimir Poutine annonce «une opération militaire» en Ukraine

Percée des forces russes dans la région de Kiev

«J’ai pris la décision d’une opération militaire spéciale» contre l’Ukraine, annonçait, à l’aube, Vladimir Poutine dans une déclaration à la télévision. Dans la foulée, des forces russes pénétraient dans la région de Kiev depuis la Biélorussie, pour mener une attaque avec des missiles Grad sur des cibles militaires. Dans la banlieue de Kiev la capitale, une journaliste de l’AFP a constaté la présence de plusieurs hélicoptères non identifiés volant en groupe à basse altitude.

En milieu de matinée que les séparatistes prorusses de l’est de l’Ukraine, que la Russie assiste, avaient avancé de trois kilomètres dans la région de Donetsk et d’un kilomètre et demi dans celle de Lougansk.

Vladimir Poutine a assuré que la Russie visait des cibles militaires et que les civils n’avaient «rien à craindre». L’ambassadeur de Russie à l’ONU, Vassily Nebenzia, a précisé que son pays ciblait «la junte au pouvoir à Kiev». La décision du président russe a aussitôt déclenché une vague de condamnations internationales.

Des explosions dans plusieurs villes ukrainiennes

Au même moment dans plusieurs villes du pays, de puissantes explosions ont retenti. Des bombardements russes ont été menés près de Jytomyr, une ville située à 150 km à l’ouest de la capitale. Des explosions ont également été entendues à Kramatorsk, ville dans l’est qui sert de quartier-général à l’armée ukrainienne, à Kharkiv, deuxième ville du pays, et à Odessa, sur la mer Noire.

Dans le métro de Kiev, des dizaines d’habitants tentaient de se mettre à l’abri ou de prendre un train, valise à la main pour quitter la ville. Dans une adresse à la nation, le président ukrainien Volodymyr Zelensky, a proclamé la loi martiale dans tout le pays. «Pas de panique», «nous allons vaincre», a-t-il affirmé aux Ukrainiens.

Les sirènes d’alarme anti-bombardement ont également retenti à Lviv, dans l’ouest de l’Ukraine, ont constaté des journalistes de l’AFP. Les habitants locaux ont par ailleurs reçu des messages de l’administration régionale appelant à «garder le calme» et à attendre des instructions des autorités.

À VOIR AUSSI – Ukraine: les sirènes de raids aériens retentissent dans le centre de Kiev

Une invasion de «grande ampleur» ?

Le ministre ukrainien des Affaires étrangères, Dmytro Kouleba, a dénoncé jeudi matin une «invasion de grande ampleur» par la Russie. Cette opération vise à «détruire l’État ukrainien, s’emparer de son territoire par la force et établir une occupation», a alerté son ministère dans un communiqué. L’Ukraine a également annoncé la fermeture de son espace aérien pour l’aviation civile et les vols ont été annulés depuis les aéroports des grandes villes du sud de la Russie, à proximité de l’Ukraine.

Plusieurs morts déplorés côté ukrainien, un avion militaire abattu

Le bilan des pertes des forces armées ukrainiennes est passé à trois morts en milieu de matinée, toutes subies le long de la frontière sud avec la Crimée annexée par Moscou. Plus tard, le service d’Etat pour les situations d’urgence a annoncé le crash d’un avion militaire ukrainien près de Kiev. Sur les 14 personnes à bord, 5 morts ont été confirmées.

L’appareil est tombé près du village de Trypillia, à une cinquantaine de kilomètres au sud de la capitale ukrainienne, selon la même source, et aurait été abattu par les soldats russes selon les médias locaux.

La Russie dit avoir détruit les bases aériennes et la défense anti-aérienne ukrainiennes

L’armée russe a affirmé avoir détruit les systèmes de défense anti-aérienne et mis «hors service» les bases aériennes de l’Ukraine. «L’infrastructure militaire des bases aériennes des forces armées ukrainiennes a été mise hors service», a indiqué le ministère russe de la Défense. «Les installations de défense anti-aérienne des forces armées ukrainiennes ont été détruites», a-t-il indiqué.

Le ministre adjoint russe de la Défense, Edouard Bassourine, physiquement présent dans la République autoproclamée de Donetsk, a appelé les Ukrainiens à se rendre. «Qu’ils appellent leurs parents et amis qui sont dans le Donbass avec des armes à la main. Faites en sorte qu’ils déposent leurs armes pour qu’ils puissent sauver leur vie et que leurs proches puissent les voir. Plus ils résisteront, plus leurs pertes seront importantes», a mis en garde le dirigeant russe dans une interview à la chaine publique russe Vesti.

L’Ukraine affirme avoir abattu cinq avions et un hélicoptère russes

L’armée ukrainienne a de son côté affirmé avoir abattu dans l’est du pays cinq avions et un hélicoptère de l’armée russe qui a lancé dans la matinée une opération militaire contre l’Ukraine. «Cinq avions et un hélicoptère de l’agresseur ont été abattus», a indiqué l’état-major de l’armée ukrainienne dans un communiqué.

Prenez contact avec nous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Derniers messages