Décès à 99 ans du philosophe Marcel Conche

Le philosophe et professeur laisse derrière lui une œuvre très abondante consacrée en particulier à la pensée antique dont il était devenu un spécialiste.

Marcel Conche, qui est mort dimanche à l’âge de 99 ans, était sans doute un des philosophes français contemporains les plus familiers des sagesses orientales, qu’il avait beaucoup étudiées, notamment le boud­dhisme et le taoïsme. Auteur d’une œuvre très abondante, une trentaine d’essais environ consacrés en particulier aux philosophes de l’Antiquité dont il était devenu un spécialiste, Marcel Conche est né le 27 mars 1922, à Altillac, en Corrèze. Fils de cultivateur devenu instituteur dans sa jeunesse, il apprendra le latin et le grec en autodidacte avant de passer l’agrégation de philosophie en 1950.

Après avoir enseigné cette discipline dans plusieurs lycées de province (Cherbourg, Évreux…), il devient, en 1977, directeur de l’UER de philosophie de l’université de Paris-I la Sorbonne. Il occupera cette fonction une décennie durant avant de se retirer en Corse en 2008, publiant d’ailleurs un journal de bord, intitulé Corsica, où il mêle la vie quotidienne et la réflexion métaphysique. Car…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 68% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Prenez contact avec nous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Derniers messages