Consultées par Emmanuel Macron, les oppositions posent leurs conditions

Les Républicains l’ont répété à l’envi ces derniers jours. À l’Assemblée nationale, ils seront dans l’opposition mais ne feront pas de «blocage»: les députés voteront les textes si ceux-ci vont dans le bon sens et correspondent aux attentes de la droite. Christian Jacob, président du parti LR, a voulu porter un message de clarté et a rappelé qu’il y avait une nécessité de revaloriser les retraites mais aussi la «valeur travail» pour améliorer le «pouvoir d’achat» des Français. Il a plaidé aussi pour la défiscalisation et la désocialisation des heures supplémentaires, ou encore sur l’annualisation «pour coller le plus possible au marché». Par éloigné, LR souhaite une «vraie» loi de décentralisation pour donner plus de pouvoir aux collectivités, consolider la proximité et rendre aux maires la possibilité d’assumer aussi un mandat parlementaire.

À découvrirRetrouvez tous les résultats des élections législatives

Prenez contact avec nous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Derniers messages