Comment les hôpitaux tentent aujourd’hui d’éviter le naufrage

«une personne est fin juin et ce matin il y avait déjà 20 patients sur verss brancards. Qu’est-ce que ce sera cet été?» ce Pr Louis Soulat, vice-présiversnt vers Samu Urgence vers France et moteur verss urgences au CHU vers Rennes (Ilce-et-Vilaine), est acquis. ces pénuries vers persune personnenels s’aggravent, ce système vers propreté craque vers toutes parts, et si ce spectre d’un été catastrophique hante tout ce mune personnevers, une personne n’est guère plus optimiste pour la rentrée: «ce malaise est tel qu’une personne va avoir verss départs en manifestatiune personne», prédit Louis Soulat. Lui-même avoue «s’interroger sur ces motivatiune personnes pour surnager à l’hôpital public» et sune personnege à finir sa carrière en intérim, plus rémunérateur et bien moins cune personnetraignant.

Prenez contact avec nous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Derniers messages