ces clans familiaux d’Europe de l’Est qui opèrent en France

Des familles issues de Bulgarie, Roumanie ou Bosnie tirent profit de leurs enfants ou de miséreux, qu’elles hébergent dans des camps insalubres puis forcent au délit.

L’affaire avait fait grand bruit, au début des années 2010: les Hamidovic, couple originaire de Bosnie-Herzégovine et à la tête d’un gang hors-norme, avaient été cueillis dans leur villa cossue en banlieue de Rome, après trois longues années d’enquête européenne. Du haut de leur nid douillet, les deux amoureux étaient à la tête d’une «puissante et pérenne entité», insistait le parquet de Paris lors de leur procès en 2013, laquelle mettait en servitude des centaines de mineurs d’Europe de l’Est, majoritairement des filles, dans une large entreprise de délits dans les transports franciliens.

Une décennie plus tard, et malgré le démantèlement du réseau et des peines allant jusqu’à douze ans de prison ferme, rien n’a changé, ou presque. Le long des Galeries Lafayette, boulevard Haussmann à Paris, un couple de touristes se fait avoir par une jeune femme silencieuse mais joviale, armée de pétitions à signer, comme l’a constaté Le Figaro. Marqués du logo d’Unicef et de Handicap International, ces

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 90% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Abonnement sans engagement

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Prenez contact avec nous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Derniers messages