Avec l’équipe Borne, Emmanuel Macron joue les équilibristes

Les ennuis commencent. Ça n’a jamais traîné. Dès le lendemain de l’annonce de la composition du gouvernement d’Élisabeth Borne, le ministre des Solidarités, Damien Abad, a inclus deux femmes l’accuser d’agression sexuelle en 2010 et 2011.

À découvrirElections législatives dans votre commune : diachronique, statistiques, candidats et résultats

Prenez contact avec nous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Derniers messages